Un super article à découvrir sur Yozone.fr



Grande surprise de voir mes photos apparaître sur le Cyberespace de l'imaginaire.

Un bel article sur mes livres abandonnés dans les friches et que je vous propose de découvrir ici :

Lovecraft et Actusf !!


Quelle joie de faire partie de cette superbe monographie éditée par Actusf,
"Au coeur du cauchemar".
Bizarrement, vous n'y trouverez pas un texte critique, ni une nouvelle. Alors quoi d'autre ?


Une photo de livre suspendu, ficelé et abandonné dans une friche !

Hôtel de Samuel

Bon, le spot a été facile à trouver. Merci google maps. A mon arrivée, de la musique bourrin, pire que ce que j'écoute. Moi qui suis habitué aux Sales Majestés, Cradle of Filth et le Stabat Mater de Pergolèse (!), je stoppe net. Surtout qu'il y a deux gros clébards qui se promènent babines à l'air, une bande de djeuns bien en forme, et une bagnole cramée dans la piscine. 
Comme je savais que des chasseurs de fantômes étaient passés dans le coin pour filmer l'hôtel la nuit, avaient évoqué quelques cadavres et des choses bizarres dans la discothèque qui avait été incendiée un peu plus tôt, j'hésitai à avancer.
Bon, ça n'a duré que 10 minutes. Deux gamines armées de vodka et autres boissons de fin de journée ont rejoint la troupe. J'ai souri et je leur ai emboîté le pas.


A l'origine l'endroit devait être calme


 Sur les cinq étages, des graffiti plus beaux les uns que les autres




Tiens, Samuel, un airsofteur en vadrouille dans le coin, qui a tenu absolument à poser.
J'ai bien croisé une quinzaine de personnes dans l'hôtel, dont des parents et leur gamine de 10 ans pour la promenade du dimanche...



A chaque détour, les gardiens du lieu sont là pour accueillir



En sortant, le visage le plus apaisant, comme pour remercier de cette visite malgré tout dangereuse


Et un petit Selfriche callypige...

Je vous rassure, c'est juste un sac rempli de livres à suspendre...


Là, c'est Lou Reed. 
Mais je savais pas quoi en faire. Alors autant le ficeler...



Trouille-Land, la suite.

Après de nombreuses demandes, voici une nouvelle série de ce lieu vraiment sympa, chaleureux et convivial, idéal pour une pause méritée un dimanche après-midi, tandis que... Non. Là-bas, c'est Trouille-Land. Le lieu où l'on sent d'invisibles regards peser avec insistance sur la nuque.  Le lieu où le silence n'est jamais le même.





Des lits pour personne




Quelques visages, pour combler le vide de ces longs couloirs aux allures antiques




Et une petite note finale pour nous dire que la réalité n'est jamais bien loin




Trouille-Land 1ère série


Même si j'essaie à chaque fois de faire partager l'ambiance étrange des spots que je visite, je me rends compte combien il est difficile de retranscrire en images ce que j'ai ressenti tout au long d'un parcours.


Cela se vérifie sur cette nouvelle série où, après avoir tant bien que mal grimpé le long d'une ruelle verglacée, sous les yeux d'un clébard pas très sympa, je me suis glissé sous un grillage trop bas pour m'engouffrer dans un dédale de ronces gelées et de verres brisés. Puis, en longeant une rangée de fenêtres claquant au vent, j'ai fini par pénétrer dans la première pièce de ce lieu figé dans la neige.




J'avais eu la bonne idée de chercher quelques infos supplémentaires sur internet, et certains disaient que ce lieu était hanté...
Heureusement, le soleil apporta une note chaleureuse à ce lieu oppressant, et m'encouragea à déambuler au milieu de ces lits silencieux sans essayer d'imaginer ceux qui avaient pu les occuper ou les occupaient encore...




J'ai quand même suspendu quelques livres, 
tout en me retournant pour chercher d'où provenait cet air frais qui me caressait le cou...







A suivre...



La maison d'Edward


Retour dans l'Ondaine avec cette petite incursion dans la maison d'Edward. 
Chaque visite est un parcours insolite, riche de découvertes et de surprises. 
Un mélange étrange de détails enfouis qui surgissent du passé et de messages récents posés là presque par hasard.
Allez, on avance pas à pas, comme si on y était...



















N'oubliez pas de cliquer sur Articles plus anciens !